Retour à la page d'accueil Retour à la page Tintin

Dossier Congo

Bienvenue à tous pour cette première étude comparative consacrée aux albums NB et couleur. Elle nous mènera du Congo jusqu'au Maroc (le Crabe aux Pinces d'Or) en passant par l'Amérique, l'Inde, la Chine, etc.
La pagination diffère d'ailleurs entre les deux versions : l'album couleur étant plus condensé il vous faudra survoler à la souris les planches noir & blanc pour avoir la correspondance complète. La redistribution des cases est parfois complexe et sera détaillée au cas par cas.
La version NB comporte 618 cases réparties sur 110 pages, contre 664 sur 62 pages pour la version couleur. Les vignettes inédites seront signalées par un petit carré rouge dans la case. J'entends par "inédites" des vignettes qui n'apparaissent pas - même modifiées - dans l'une ou l'autre version. Bien sûr elles sont majoritaires dans la version 1946 mais quelques-unes appartiennent aussi à la version 1931 : la page 109 en est un parfait exemple. Les 4 hors-texte sont reproduits à part. On notera que le dernier dessin aurait davantage sa place en page 94...
NOUVEAU : En cliquant entre les deux images vous pouvez voir la version intermédiaire «Tintin in Kongo» publiée dans un journal néerlandais pendant la guerre. C'est TRES instructif ! Vous pouvez la déplacer comme bon vous semble. Re-cliquez pour la faire disparaître.

Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 1-2Page 1

Comme on peut le voir, l'aventure noir et blanc se déroule généralement sur 3 strips de 2 images chacun alors que la version couleur est sur 4 strips de 3 images. Faites le compte : on passe exactement du simple au double (de 6 à 12). Mais l'ajout du titre dans l'album va passablement compliquer les choses : ainsi les 3 premières pages de l'album définitif correspondent aux 5 premières de l'album NB (au lieu de 6).
Les chutes de fin de page seront souvent différentes, au détriment parfois de la version couleur. Hergé a fait part de ses craintes au moment du passage au nouveau format : il avait peur - en ramassant le récit sur 62 planches - de faire des «historiettes».
La première vignette a été maintes fois commentée : le rédac-chef du Petit XXème - Alfred Zwaenepoel - a été remplacé par une partie de la nouvelle équipe du journal Tintin : Jacobs, Melkebeke et Hergé lui-même (rappelons que l'album est sorti la même année que le journal).
Le «Thysville» devient un bateau anonyme. «Moussié» devient «Missié» et Tintin porte lui-même sa valise. On remarque aussi que Milou est plus bavard en noir et blanc, plus pédant aussi. Il coiffe un casque colonial et conjugue le mot «moustiquaire» au masculin dans la première version.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 2-3Page 2

On constate que les 5 premières planches de la version NB correspondent aux 3 premières de la version couleur. Hergé retombe sur ses pieds à la fin de la planche 5. La chute à la fin de la planche 2 est plus naturelle dans la version NB : on ne sait pas encore qu'il s'agit d'un perroquet ! Son vocabulaire est plus étendu car il dit aussi «Tout le monde sur le pont».



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 4-5Page 3

3 cases nouvelles dans la version couleur : Tintin qui court, Tintin et Milou qui vont voir le docteur et en bas l'apparition de la scie égoïne. Dans la version NB la case b2 de la planche 5 n'a pas d'équivalent. Certes elle correspond à la case c3 mais la posture du docteur et le dialogue sont bien différents : il est moins rassurant ! Il ne fume plus dans la version couleur. On remarquera l'absence de sous-titre : ainsi il faut deviner en haut de la planche 5 qu'on est le lendemain.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 6-7Page 4

Le mot «nègre» est évidemment banni de la version 1946 même s'il sera ré-employé dans Coke en Stock. Je ne peux que vous renvoyer à mon étude sur cet album. Milou bafouille page 4 case a2 : on a l'explication dans la première version : il ne voulait pas effrayer, dit-il, le menuisier ! On remarquera le changement de profession : il devient charpentier dans l'album couleur... curieux ça : il y a un toit en bois sur un bateau ?



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 7-8Page 5

Le perroquet insulte Milou dans la première version («Sale chien !»), par contre il se nomme dans la seconde («Jacko est content»).



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 9-10Page 6

Les deux «PLOUF» ont été supprimés. Milou est plus bavard - nous l'avons déjà dit - dans la première version. Il arrive à parler en tenant un câble dans sa gueule !



Version NB 1931Version Couleur 1946
Page 11Page 7

La leçon de morale de Tintin en haut de la page est évidemment pénible à lire. La scène du repêchage de Milou est plus longue dans la deuxième version.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 12-13Page 8

Les matelots qui repêchent Tintin sont blancs dans la première version. Celui-ci fait passer Milou avant lui. Page 13 a1 Hergé sera plus rigoureux dans l'ordre des phylactères en respectant le sens de lecture. Ce n'est pas la seule fois qu'il corrigera ce défaut. Quant au docteur il se rallume une clope ! En fin de page Tintin commente ses exploits à Milou : cette case sera supprimée. Tous deux ronflent abondamment dans la première version.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 14-15Page 9

La vue du bateau est étendue car Hergé supprime le cours de Géographie donné par Tintin dans la première version. Le lieu de destination y est plus clair : Matadi.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 15-16Page 10

Les déboires de Milou avec les moustiques sont traités différemment. Avec une pointe de sadisme Hergé rajoute une piqûre sur la queue à ce pauvre Milou ! Il se fait aussi piquer le nez mais pas au même moment.
On notera également l'évolution des symboles de vitesse, encore maladroits dans la première version.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 17-18Page 11

Inflation chez les représentants de journaux : l'Américain passe de 3000 à 10.000 dollars, l'Anglais de 250 à 1000 livres... une fortune pour l'époque ! Tintin répond ironiquement que ces sommes sont encore au-dessous de ce que lui offre le Petit XXème ! (le journal est mentionné p.18 a2 lors de la parution dans l'hebdomadaire)
Réflexion acide de Milou à l'encontre de Coco («Il n'a pas l'air très débrouillard»).



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 19-20Page 12

A partir d'ici les «Moussié» deviennent «Missié» mais ils réapparaitront à la fin.
Il n'y a pas que Milou qui est plus bavard en noir et blanc : Tintin aussi. A cet égard comparez la case 20 b1 de la 1ère version avec la case d1 de la 2ème !





Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 21-22Page 13

L'épisode du crocodile (qui fera l'objet d'un recyclage dans le Temple du Soleil) est pratiquement inchangé, à part l'ajout de deux cases dans la version 1946 et des dialogues épurés.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 22-23Page 14

Le vol de la voiture est quasi-identique. On remarquera juste que celle-ci est baptisée naïvement «Teuf-teuf» par Coco. Milou est moralisateur dans les deux versions (ça change!). L'ellipse est également inchangée : observez les cases b2 c1 de la page 23 et c2 c3 de l'album couleur : il s'est écoulé du temps visiblement car ils ont ralenti l'allure et transpirent de chaud. Un exemple que je vais rajouter dans mon étude sur le temps !



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 24-25Page 15

La capture de Tom est identique dans les deux versions à part quelques détails dans les dialogues, notamment la suppression du «Thysville»...
Le gag des noix de coco sera réitéré dans le Trésor de Rackham le Rouge.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 26-27Page 16

La scène de massacre des antilopes est plus développé dans la deuxième version : 5 cases ont été rajoutées, dont 3 muettes. De quoi faire durer la scène plus longtemps car comme je l'explique dans mon étude sur le temps une case muette étire le temps.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 27-28Page 17

La scène abracadabrantesque du rapt de Milou par le singe est traité de la même manière dans les deux versions, avec le même nombre de cases.
On notera l'abandon d'expressions peu familières («occire») ou... trop familières («un chic coup de fusil»).



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 29-30Page 18

On remarquera le langage singe dans la 1ère version avec sa traduction... une naïveté qu'on retrouvera avec les éléphants des Cigares du Pharaon. «Il est impayable ce Tintin !» commente Milou dans la version NB...



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 31-32Page 19

Hergé rajoute trois cases dans la version couleur : il scinde en deux la case 31 b2, rajoute une case muette en b1 (pour allonger la durée du voyage) et une troisième en c2 pour augmenter le suspense.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 33-34Page 20

L'épisode qui suit le déraillement est du pain bénit pour les fustigeurs du «Hergé raciste» : dans les deux versions les Noirs sont présentés comme des fainéants alors que Tintin commande sans même leur donner un coup de main !
Bien sûr Hergé était dans l'ignorance des réelles conditions de travail - parfois épouvantables - des Noirs à cette époque au Congo.
La «sale machine» devient «Tchouk-tchouk» et Milou en rajoute en la qualifiant de «sale petit truc».



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 35-36Page 21

On remarquera dans la version NB la pancarte bilingue derrière le chef de gare ! Le chef des Babaoro'm le qualifie de «Boula-matari» ce qui signifie «Briseur de rochers», surnom donné par les Congolais à l'explorateur Henry Morton Stanley.
On remarquera aussi la différence d'orthographe : Ba Baoro'm dans la version NB.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 36-37Page 22

La scène de la chasse au lion est identique dans les deux versions hormis quelques détails de dialogues dont l'énorme naïveté de Milou : «Un lion ? serait-ce aussi gros qu'un lapin ?»



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 38-39Page 23

Pas de changement majeur. On remarquera la queue sanguinolente dans la version NB. Elle sera gommée dans la version couleur : le sang est l'un des grands tabous de la série !





Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 40-41Page 24

La scène du sorcier est quasi identique. Le thème de l'usurpateur bafoué est récurrent dans l'œuvre d'Hergé : voyez également Jo et Zette, Popol et Virginie...



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 42-43Page 25

La capture de Tintin ainsi que sa libération sont traitées de manière identique, avec le même nombre de cases. Les dialogues sont retouchés, Hergé supprime par exemple un «Mince alors !» et rajoute un sous-titre en b3. On apprend dans la version couleur que le sorcier se nomme Muganga.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 44-45Page 26

Hergé conserve à l'identique la scène où Tintin confond les bandits grâce à un art encore tout récent : le cinéma. Dans la version NB le sorcier se soucie du fétiche «comme de son premier pagne». Babaoro'm est écrit en seul mot au début de la page 45.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 46-47Page 27

La fameuse case où Tom et le sorcier se font chasser est reproduite quasi à l'identique. On remarquera p.46 b1 que Tom crache distinctement sur le fétiche, chose qu'Hergé n'osera pas reproduire dans la version couleur.
Pour mieux séparer cette scène avec la suivante (le jugement de Salomon), Hergé rajoute une case en c1.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 48-49Page 28

On remarquera que la première vignette des deux versions coïncide. Cela ne nous est plus arrivé depuis la page 12 de l'album couleur !
Hergé nous refait le coup du boula-matari (avec trait d'union dans la 2ème version). La case 49 c1 de l'album NB a été scindée en deux. Les m'Hatuvu deviennent les m'Hatouvou.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 50-51Page 29

Là aussi les deux pages font exactement une. La scène de la déclaration de guerre est reproduite à l'identique, y compris le coup des flèches attirées par l'aimant, une idée qu'il recyclera dans Jo et Zette. Les «Ostrogoths» deviennent des «fameux guerriers». On peut penser que c'est ironique...



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 52-53Page 30

Les deux pages de la version NB font une page couleur. Milou fait encore une fois une fixation sur le lapin (p.53 a1). Muganga apparait en bas de page de la version couleur.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 54-55Page 31

Hergé respecte là aussi l'ordre et le nombre de cases. 2 fois 6 sont bien égal à 4 fois 3 !
Les arbres ont été fortement améliorés dans la version couleur, ce ne sont plus de simples palmiers. Les dialogues sont épurés. On voit que lorsqu'un dessin est vraiment excellent Hergé le conserve tel quel, par exemple l'extraordinaire attaque du serpent en ombre chinoise qui nous fait penser à un caducée.





Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 56-57Page 32

Là aussi correspondance parfaite entre les 2 pages de l'album NB et la page couleur. La réfection des dessins suit à de très près la première version. Quelques lègères retouches dans les dialogues, par exemple «tantôt» devient «tout-à-l'heure».



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 58-59Page 33

Dans cette deuxième scène avec les crocodiles Hergé rajoute une case muette en a3.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 60-61Page 34

L'épisode du boa est traité de manière identique, avec le même nombre de cases. On remarquera dans la première version une ressemblance plus grande avec les animaux de Benjamin Rabier.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Page 62Page 35

La manière dont Tintin s'empare du boa (a1) est différente dans la version couleur : dans la version NB il saute dessus à plat-ventre.
La case du voyage en pirogue a été agrandie. La partition musicale est beaucoup plus claire - et plausible - dans la 1ère version.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 63-64Page 36

On le sait, la leçon sur la Belgique est remplacée par un cours de calcul et toute allusion au Petit XXème a disparu. Hergé rajoute une case en c2.
Comparez la dernière case de la page 64 avec la première de la page 37 de l'édition couleur : c'est édifiant ! Le propos un tantinet grandiloquent de Tintin est remplacé par... rien du tout.





Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 65-66Page 37

L'épisode du léopard est traité de manière identique. Jimmy Mac Duff n'est plus le même : c'est d'abord un Noir directeur du «Grand cirque américain» puis un Blanc fournisseur des plus grands zoos d'Europe.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 67-68Page 38

Le remède absurde de Tintin (lui faire manger un tableau noir) est remplacé par quelque chose de plus plausible (le mettre à la diète). Dans la première version Tintin (et Hergé) prend incontestablement Mac Duff pour un c...
La case 67 b2 sera dédoublée. Vous avez remarqué comme le Père missionnaire est plus grassouillet dans la première version ? (peut-être plus proche de Norbert Wallez)



Version NB 1931Version Couleur 1946
Page 68Page 39

La scène de l'éléphant occupe autant de pages dans la 2ème version que la 1ère car les cases sont immensément agrandies, surtout la 68 b2. Hergé a coupé la chique à Milou.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Page 69Page 40

Comme on peut le voir Tintin se promène avec une grosse loupe dans sa musette... normal dans la brousse !



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 70-71Page 41

Milou parle à nouveau de lièvre : ça fait la troisième fois, non ? La scène de nuit de la 1ère version est supprimée. Tintin s'assoupit quand même. Sans doute Hergé a dû trouver improbable que l'éléphant reste à proximité de Tintin pendant toute une nuit.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 72-73Page 42

On retombe sur nos pieds dans le découpage : la dernière case de 73 correspond à la dernière de 42.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Page 74Page 43

Enormément de cases inédites ici. Ce qui était relaté dans un sous-titre (version NB) a été dessiné par Hergé. Ce qui fait qu'une page NB correspond à une page couleur.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 75-76Page 44

Les cases, bien que recadrées, correspondent à l'identique dans les deux versions. Les dialogues sont, comme toujours, retouchés dans le sens d'une plus grande simplification.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Page 77Page 45

Encore 3 cases inédites. On retombe sur nos pieds en bas de page. Remarquez le dialogue de Milou ré-injecté en c1.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 78-79Page 46

Parfaite correspondance entre les deux versions, si ce n'est les deux dernières cases interverties. En effet, dans la version NB la balle jaillissait avant qu'il ait tiré ! Tom veux l'abattre «comme un lapin» dans la 1ère version.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Page 80Page 47

Le découpage est très différent. Pour accentuer l'effet vertigineux de la chute, Hergé a agrandi certaines cases. Une case nouvelle au début de la page.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 81-82Page 48

Le nombre de cases est identique à partir de la mort de Tom mais le décalage entre les deux versions se poursuit. Il faut jongler pour arriver à suivre simultanément les deux versions (1 strip de décalage).



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 83-84Page 49

Les Pygmées sont qualifiés de «Moricauds». Dérivé de «Maure» ce terme a évidemment une connotation péjorative...



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 85-86Page 50

Une case supplémentaire dans la 2ème version car celle d'origine est scindée en deux. Hergé respecte exactement les indications de lieu et de date. Première allusion à «AC» qui n'est autre qu'Al Capone. Rappelons qu'Hergé voulait envoyer son héros en Amérique (après la Russie) et que c'est l'abbé Wallez qui lui a imposé le Congo.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 87-88Page 51

A part le décalage d'un strip qui se poursuit parfaite correspondance entre les deux versions. Les explications de Gibbons sont retouchées pour supprimer la référence au Congo Belge et à la précédente aventure en Russie.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 89-90Page 52

L'arrestation des bandits est identique dans les deux versions.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 91-92Page 53

On remarquera l'interversion de deux cases lorsque Tintin lit le journal, avec sous-titre en prime. Les noms des différents journaux sont maintenus tels quels.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 93-94Page 54

Deux cases inédites qui font qu'on retombe (presque) sur nos pieds pour l'épisode suivant : les girafes. Les réfexions les plus stupides de Milou sont gommées.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 95-96Page 55

On retombe sur nos pieds et la fin des deux pages coïncide. On remarquera la forme bizarre de la vignette 96 a2.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 97-98Page 56

L'épisode du rhinocéros est redessiné tel quel, même s'il sera censuré dans certaines éditions ! On remarquera une case inédite en c3... en fait semi-inédite car dans l'original c'est un cercle inscrit dans une autre case. Cet effet est reproduit en d2 mais à bon escient cette fois.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 99-100Page 57

On est synchrone : les deux pages NB font une page couleur.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 101-102Page 58

La 102 c2 a été supprimée. Que Tintin veuille se venger d'un buffle est une attitude puérile qui le rattache encore au monde de l'enfance.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 103-104Page 59

Mêmes vignettes dans les deux versions. A l'origine Tintin sentait «l'haleine du monstre».



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 105-106Page 60

Bien sûr, dans la version primitive, Tintin veut retourner en Belgique. Plus tard il rentrera en Europe !



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 107-108Page 61

Même nombre de cases là-aussi mais la 108 b1, qui correspond à la 61 c2, est traitée différemment : on peut voir Milou contempler l'avion qui les ramènera au bercail. Le dialogue de la 108 b2 est ré-injecté dans la case d'après. Le suspense demeure dans la version NB mais dans la version couleur Tintin nous dévoile déjà sa prochaine destination.



Version NB 1931Version Couleur 1946
Pages 109-110Page 62

La page 109 est purement et simplement supprimée. Là aussi la Belgique est remplacée par l'Europe. Le mot «Café» est correctement orthographié. Ajout du cul-de-lampe.




Accueil    Tintin