Retour à la page d'accueil Retour à la page Tintin

Dossier Or Noir

Tintin au Pays de l'Or Noir a connu bien des vicissitudes (j'adore ce mot !). Publié une première fois dans le Petit XXème, il fut interrompu par la guerre en 1940. Hergé reprit l'histoire dans le journal Tintin entre 1948 et 1950 après avoir fini, non sans mal, le Temple du Soleil. Une première édition en album parut en 1950 et une deuxième en 1971, remaniant passablement l'histoire en gommant les évènements précédant la fondation de l'état d'Israël.
Bien sûr, d'autres versions existent, comme celle du journal Cœurs Vaillants avec sa mise en couleurs fantaisiste, mais nous nous bornerons à ces quatre principales (c'est déjà pas mal !).
Comme la version Petit XXème est en petit format nous vous invitons à la survoler avec la souris pour voir les 2 pages qui en feront une seule dans l'album...
Bien sûr des commentaires, que j'espère avisés, accompagneront les pages où il y a des différences.

Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 1-2Planche 1

On voit ici que la version Journal est intermédiaire entre la version petit XXème et le futur album. Les images sont recadrées, parfois en les rognant comme ici la Citroën des Dupondt en b1, de manière à mettre 2 pages en une.
Hergé applique sa trouvaille toute récente qui consiste à faire affleurer les phylactères sur le bord du cadre. La plaque minéralogique des Dupondt passe de 455.543 à 699.588 (numérologues à vous de jouer!).

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 1

Comme il faut laisser de la place pour le titre, Hergé a redessiné le début en le condensant par rapport au journal. Ainsi, les allées et venues du garagiste sont supprimées, de même que l'allusion à la voiture d'Hergé. Pas de différence notable entre les 2 albums. On notera juste le passage du rouge au vert de la Citroën dans les deux versions ainsi que le changement du titre en arabe. Dans la 1ère version il ne voulait rien dire !
Les Dupondt sont encore plus radins dans l'album : on passe de cinq à trois litres et la plaque minéralogique passe à 755.543 . Ils sont plus impatients aussi : ils klaxonnent cinq fois (au lieu de deux) et du coup le garagiste se montre plus énervé, voire ironique.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 3-4Planche 2

Hergé commet une petite erreur : c'est Dupond qui téléphone, et non Dupont ! Quelques légers recadrages s'accompagnent d'un enrichissement du décor (arbres, prairies...). On perd une standardiste à lunettes employée par la Simoun. Le type derrière qui consulte doctement son registre prend des cheveux blancs.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 2

Hergé corrige dans la version 1971 l'erreur sur Dupont... Il rajoute également une onomatopée pour le briquet de Dupond en d1 ("CLIC"). On notera au passage les trois typographies différentes du «BOUM»...



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 5-6Planche 3

Voilà une page intéressante. La version journal est très proche de la version d'origine si ce n'est que Tintin habite au premier étage et non au rez-de-chaussée. En outre, il perd sa cravate. On remarquera en bas de page les actionnaires de la Simoun tirant sur leur cigare et empochant de confortables bénéfices... Au passage, vous remarquerez quelques changements dans le système pileux de ces messieurs.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 3

La version album ajoute une apparition éclair du capitaine Haddock et de son majordome Nestor. On sait qu'ils n'existaient pas encore en 1939, mais par contre ils existaient déjà en 1948 ! Hergé s'est aperçu, pour l'album, que son lectorat risquait d'être désorienté par l'absence totale du capitaine dans cette histoire. Du coup, il supprime quelques cases : celle où Dupont donne un cours de latin et, surtout, celle des actionnaires de la Simoun. Les risques de guerre sont beaucoup plus explicites dans l'album. On notera au passage que l'appartement de Tintin s'est équipé d'une sonnette...



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 7-8Planche 4

La version journal est ici quasi identique à la version d'origine si ce n'est quelques changements mineurs dans le décor. L'huissier et la standardiste de la Simoun sont redessinés.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 4

Aucun changement entre les deux versions hormis le coloriage et quelques détails dans le garage par rapport à la version journal.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 9-10Planche 5

Peu de changements également ici, à part quelques détails de décor.
En c3 les personnages perdent des gouttelettes d'émotion.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 5

Aucun changement entre les deux versions hormis le «BOUM» plus gros. Hergé a rajouté une case (b1) faisant allusion à la guerre. Du coup on regrettera le plan plus étriqué du laboratoire dévasté par rapport aux versions précédentes. On remarquera l'abandon du mot «charroi» - un peu désuet - au profit de «transport».



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 11-12Planche 6

Ah ! Deux fameux gags avec les Dupondt nous attendent : le coup du verglas et le pneu qui éclate ! La version journal est à peu de choses près identique à la première version à part quelques enrichissements de décor (le mur derrière les Dupondt).

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 6

Le dernier strip a été redessiné. On peut se demander pourquoi, tant la version 1950 est parfaite. Peut-être pour assurer la transition avec la page suivante qui sera entièrement refaite ? Le mot «tank» est remplacé par «réservoir».



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 13-14Planche 7

Encore un fameux gag avec les Dupondt en marins d'opérette. Hergé confond encore Dupond et Dupont (c'est ce dernier qui tient l'appareil), erreur qu'il rectifiera dans la version 1971. Caïffa deviendra Haifa.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 7

Les Studios Hergé à l'œuvre... Toute la planche est redessinée malgré la qualité de la version primitive. C'est dans les dialogues avec le chef de la Sûreté que la différence est la plus importante : les Dupondt ne partent plus pour Haifa mais pour le Khemed. Le conflit anglo-judéo-arabe cède la place à une guerre des chefs entre Ben Kalish Ezab et Bab El Ehr. On remarquera en b4 que «Monsieur Tintin» est devenu «Mon cher Tintin». Au niveau dessin on remarquera les deux médailles accrochées au tableau ainsi que la cantonnière au-dessus de la fenêtre qui donne une touche presque féminine à la chambre des Dupondt ! Ils ne fument plus en 1971.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 15-16Planche 8

Le festival Dupondt continue avec un coup de pied au derrière donné par le capitaine. Côté dessin on remarquera le rendu des vagues dans la version journal. Curieusement, la dernière version reprendra la platitude du premier dessin.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 8

Planche entièrement redessinée pour la version 1971. Hergé tenait, paraît-il, à garder la main sur ses personnages. Comment a-t-il pû laisser passer l'horrible Milou de la case d3 ?



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 17-18Planche 9

Admirons l'art du redécoupage d'Hergé pour faire passer 2 pages à 3 strips dans une page à 4 strips. Je suis émerveillé à chaque fois. Conséquence : la case c4 est agrandie. Milou perd un point d'exclamation et O'Connor ne pousse plus de cris de douleur en d5.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 9

Le pseudo agent O'Connor passe de Scotland Yard à l'Intelligence Service, ceci pour mieux relier l'histoire à un conflit extérieur. Toute la page a été redessinée sans qu'on n'y trouve une nécessité absolue... à part occuper les Studios ?



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 19-20Planche 10

Peu de différences notables à part les légers recadrages habituels et quelques enrichissements de décor (la mer en d1).

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 10

Ce qui frappe dans la version inutilement redessinée de 1971, c'est la plus grande prolixité des onomatopées, étoiles et autres signes appartenant au code de la BD. Regardez par exemple le morse à la radio ou le «PLOUF» de Milou...



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 21-22Planche 11

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 11

a3 : «Ah!Ce n'était que ça» devient «Ouf!Je respire!». b1 : disparition du point d'interrogation. c2 : «Mon pauvre petit Milou» devient «Mon pauvre Milou».



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 23-24Planche 12

Peu de différences. Notons le changement de point de vue en d1 lorsque le colosse assène son coup de poing.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 12

1971 : on dirait une planche de Barelli ! Le marin irascible est davantage bobdemooresque qu'hergéen...



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 25-26Planche 13

Une scène de folie : thème récurrent chez Hergé.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 13

b3 : «c'est que nous y allions ensemble» : Hergé rajoute le «y». d2 : «Je vais prévenir le capitaine» a disparu.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 27-28Planche 14

a1 : Tintin remplace le baromètre.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 14

L'EO 1950 est proche du journal au niveau du dessin mais les dialogues sont différents : il n'est plus question de contrebande mais d'espionnage... guerre oblige. La vedette (tout court) devient la vedette de la Navy. Bien sûr dans la version 1971 elle cèdera la place à une vedette de la police Khemedite.
Ce n'est qu'à partir d'ici que le nouveau dessin se justifie.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 29-30Planche 15

La version journal est très proche de la version d'origine. Le décor s'est enrichi, notamment chez les activistes juifs de l'Irgoun. Comme toujours, chez le Hergé de cette époque, les nez proéminents sont de rigueur...

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 15

Nous voici arrivés à un point de scission important entre les deux albums. Hergé retombera sur ses pieds en bas de la page 20, non sans un certain chamboulement de certaines scènes. On remarquera que les Dupondt ne se font plus arrêter à cause de documents compromettants mais pour détention de cocaïne (comme dans les 2 versions d'origine).



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 31-32Planche 16

Un attentat vise à délivrer Tintin, confondu avec un certain Finkelstein.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 16

Finkelstein devient Goldstein. Version 1971 : la scène de l'attentat a lieu une demi-page plus tard, le temps pour Hergé de le justifier par un petit changement de scénario : Tintin doit livrer des armes à Bab El Ehr.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 33-34Planche 17

Scène d'explication avec le lieutenant Edwards et le commandant Thorpe (patronymes on ne peut plus british). Les Dupondt mènent leurs recherches à bord d'une Peugeot 201. Elle sera remplacée par une Jeep après la guerre. C'est ainsi que l'on aura 2 couvertures d'albums consécutifs avec une Jeep !

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 17

L'EO reprend mot pour mot la version d'origine tandis que la version 1971 écourte la scène au commissariat et nous conduit chez Bab El Ehr qui s'aperçoit de sa méprise car Tintin n'est pas traficant d'armes. Cette scène aura lieu plus loin dans la version d'origine.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 35-36Planche 18

Gag des Dupondt avec les fameux mirages.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 18

L'EO reprend la version d'origine. La version 1971 nous montre Bab El Ehr aux prises avec les tracts provenant de l'émir. Hergé inverse donc la scène avec les Dupondt et celle avec Bab El Ehr. Il retombera sur ses pieds page 20.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 37-38Planche 19

La scène chez Bab El Ehr. Le biplan sera remplacé par un Spitfire. On notera le changement de point de vue lorsque les aviateurs lancent les tracts.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 19

L'EO reprend la version du journal Tintin. La version définitive nous montre les Dupondt en proie aux mirages... du déjà vu dans les autres versions.



Version Petit XXèmeVersion Journal Tintin
Planches 39-40Planche 20

Le sheik et sa bande lèvent le camp et voyagent de nuit en direction des montagnes. Les Dupondt réparent leur voiture abimée par le choc contre un palmier. La réparation a lieu de nuit dans la 1ère version. Ils sont encore victimes d'un mirage à la fin de la 2ème page. Le mot chute prend tout son sens ! On notera le léger décalage par rapport aux autres versions.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 20

Pour la scène du mirage on notera les recadrages dans la version 1971 et l'ajout d'une case (b2).



Version Petit XXème
Planche 41

Ici commence le point de divergence entre la version petit XXème et les autres. Le gag des Dupondt dans la mare sera reporté à la planche 23 du futur album.



Version Petit XXème Version Journal Tintin
Planches 42-43Planche 21

Le puits de Bir Nouak devient le puits de Bir El Ambik. «Va voir» devient «Tu as raison».

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 21

«Qu'on le laisse là» devient «qu'on l'abandonne».



Version Journal Tintin
Planche 22

Du nouveau dans la version journal Tintin : un gag avec les Dupondt qui effaroucherait aujourd'hui. En effet, Dupont donne un grand coup de pied dans le derrière à un Arabe en train de prier !

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 22

Hergé reprend dans les deux albums la version journal. En 1971 il corrige les caractères arabes fantaisistes.



Version Petit XXème
Planche 44Planche 45

Une longue scène inédite avec Tintin et une baguette de sourcier empruntée à un parapluie ! C'est tellement abracadabrantesque qu'Hergé ne la reprendra pas en album.

Version Petit XXème Version Journal Tintin
Planche 46Planche 23

Cette scène subsiste dans le journal Tintin, légèrement modifiée à la fin : Tintin s'abreuve dans une oasis et non grâce à une source qui jaillit. Hergé la supprimera sans vergogne, d'autant plus que l'histoire paraît sur 63 planches dans le journal, c'est-à-dire une de trop !



Version Petit XXème
Planche 47Planche 48

Une autre scène qui sera cette fois reportée beaucoup plus tard dans l'album (page 34) : les Dupondt endormis qui défoncent une mosquée ! Dans une fulgurence, Hergé annonce les attentats à la voiture piégée si répandus de nos jours...



Version Journal Tintin
Planche 24

Encore un gag des Dupondt avec les mirages, vrais ou faux. Tiens, ça ferait une bonne question pour un quizz ça : combien voient-ils de vrais mirages et combien de faux mirages ? Ce qui est extraordinaire c'est qu'ils les voient exactement en même temps ! Une preuve, à mon avis, qu'ils sont réellement jumeaux.

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 23

Pour l'album Hergé a trafiqué les deux premiers strips après la suppression de la scène du sourcier.



Version Petit XXème Version Journal Tintin
Planches 49-50 Planche 24

La scène nocturne du pipe-line sera aussi pas mal modifiée dans le journal. Le relief est nettement plus escarpé dans la version Petit XXème et Tintin est réveillé par un caillou qui dévale (*). Dans le journal Tintin le relief est plus plat. On voit nettement les hommes à l'œuvre alors que dans les versions ultérieures ils seront remplacés par des ombres chinoises. La scène des dattes est inédite.
(*) On a déjà vu une scène analogue dans le Sceptre d'Ottokar, quand Tintin passe la frontière.

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 24

Les albums reprennent la version journal Tintin.



Version Petit XXème Version Journal Tintin
Planches 51-52 Planche 26

La scène où Tintin prend la place d'Ahmed sera totalement modifiée, plus elliptique. La case où le service technique parle à la radio sera reportée plus loin.

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 25

Les albums reprennent la version journal Tintin.



Version Petit XXème Version Journal Tintin
Planches 53-54 Planche 27

La scène du lever du jour et de la rencontre avec Müller sera totalement redessinée. Les dialogues sont quasi-inchangés sauf «il me semble que je l'ai entendue quelque part» qui devient «où donc ai-je entendu cette voix ?»

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 26


Version Petit XXème Version Journal Tintin
Planches 55-56 Planche 28

La scène où Müller règle son compte à Tintin est redécoupée et légèrement abrégée dans le journal. Hergé ne s'est pas contenté de recadrer : il a tout redessiné. La version Journal est plus bavarde. Il faut reconnaître que la 1ère version est plus percutante. Au fait, pourquoi le prend-il pour Ahmed alors qu'il a déjà eu affaire avec Milou ?

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 27



Version Petit XXème Version Journal Tintin
Planches 57-58 Planche 29

Les deux planches finales de la version d'origine. Müller change d'idée : au lieu d'abattre Tintin il l'abandonne en pleine tempête, ligoté. Une idée digne de ce pervers diabolique ! Cette scène, évidemment, ne sera pas reprise mais l'idée de la tempête de sable subsistera. Notons la similtude avec une autre scène en noir et blanc inachevée : la dernière de Tintin dans l'Alph'art. Là on le menace d'être coulé dans le bronze...

Version Album EO 1950 Version Album ed.1971
Page 28



Version Journal Tintin
Planche 30

Encore une erreur avec les Dupondt : c'est Dupond qui conduit et non Dupont (b2). Elle sera rectifiée dans la version 1971.

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 29



Version Journal Tintin
Planche 31

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 30



Version Journal Tintin
Planche 32

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 31



Version Journal Tintin
Planche 33

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 32



Version Journal Tintin
Planche 34

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 33



Version Journal Tintin
Planche 35

«Mahommed» deviendra «Mohammed» (d1).

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 34

a1 : le texte de la prière est légèrement retouché.



Version Journal Tintin
Planche 36

«Le salam sur toi» deviendra «Salam aleikum» (b4).

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 35

«Ce vieil hibou» deviendra «Ce vieux hibou». Bien sûr les explications de l'émir seront modifiées dans la version 1971. En gros, Bab El Ehr veut chasser les Anglais dans la version primitive. Il est donc guidé par des sentiments plus patriotiques que dans la version définitive où il veut vendre le pétrole à une société étrangère au cas où il arriverait au pouvoir. Ses motivations sont donc diamétralement opposées !



Version Journal Tintin
Planche 37

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 36

Les explications de l'émir sont légèrement modifiées. Abdallah n'est plus une petite peste mais un petit coquin (d4).



Version Journal Tintin
Planche 38

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 37

d3 : les caractères arabes sont retouchés. d5 : «chasse les Anglais» devient «chasse l'Arabex».



Version Journal Tintin
Planche 39

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 38



Version Journal Tintin
Planche 40

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 39



Version Journal Tintin
Planche 41

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 40

Deux remarques : Müller travaille pour d'importantes sociétés pétrolifères dans l'EO et plus précisément pour la Skoil Petroleum dans la version 1971. Ensuite Wadesdah (du marollien !) change de statut. De «petite ville» elle devient «capitale» !



Version Journal Tintin
Planche 42

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 41

Dans la version 1971 Hergé corrige les caractères arabes. Gageons qu'ils sont exacts, ou du moins plausibles. Certaines onomatopées sont retouchées dans la version définitive.



Version Journal Tintin
Planche 43

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 42

Quelques changements dans les notes de musique dans la version définitive (c4). Dans tous les cas elles sont fantaisistes !



Version Journal Tintin
Planche 44

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 43

b3 : «Le salam sur toi» devient «Salam aleikum». On remarquera que dans toutes les versions il y a une erreur : Mourad au lieu de Abdul ! (b3)



Version Journal Tintin
Planche 45

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 44



Version Journal Tintin
Planche 46

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 45

Müller fait «Tchaah» dans le journal Tintin et «Tchoum» dans les albums. La raison ? Hergé réservera les «Tchaah» à Tintin et les «Tchoum» à Müller.



Version Journal Tintin
Planche 47

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 46



Version Journal Tintin
Planche 48

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 47



Version Journal Tintin
Planche 49

L'allusion à Blake & Mortimer (d1) sera supprimée dans les albums. L'histoire de l'Espadon était contemporaine de celle-ci. D'autres clins d'œil à Jacobs subsistent dans Tintin !

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 48



Version Journal Tintin
Planche 50

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 49



Version Journal Tintin
Planche 51

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 50

Des points d'exclamation rajoutés en d2.



Version Journal Tintin
Planche 52

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 51



Version Journal Tintin
Planche 53

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 52



Version Journal Tintin
Planche 54

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 53



Version Journal Tintin
Planche 55

Le retour du capitaine. Dans la version journal c'est la première fois qu'on le voit !

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 54

Changement dans les onomatopées des cases a5 et b3. Pour cette dernière on a trois versions différentes !



Version Journal Tintin
Planche 56

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 55



Version Journal Tintin
Planche 57

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 56



Version Journal Tintin
Planche 58

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 57

d5 : le «CLAC» de la porte a disparu.



Version Journal Tintin
Planche 59

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 58

En c3 le petit Bachi-Bouzouk est devenu un petit ornithorynque.



Version Journal Tintin
Planche 60

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 59



Version Journal Tintin
Planche 61

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 60



Version Journal Tintin
Planche 62

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 61

Quelques petits changements dans les explications de Tintin en c3 et ce, dans toutes les versions.



Version Journal Tintin
Planche 63

Version Album EO 1950Version Album ed.1971
Page 62

L'histoire se termine sur une fameuse interrogation : pourquoi diable le capitaine s'est-il retrouvé au Khemed ? Je lance un concours aux scénaristes amateurs !




Accueil    Tintin