Retour à la page d'accueil

La Percée des Vosges

NOUVEAU : Mes scans d'ouvrages ferroviaires

C'est le nom de mon réseau de chemin de fer miniature commencé il y a quelques années. Il se situe quelque part entre Sélestat et Saint-Dié.
Echelle HO (1/87ème) Matériel : essentiellement Roco et Fleischmann.
Vue côté montagne Vue côté dépôt
La prochaine étape consiste à fixer le poster photographique de plus de 5 mètres de long qui donnera en arrière-plan de la profondeur au réseau. Pour cela, je me suis adressé à un modéliste allemand qui réalise des fonds de décor sur mesure. Visitez son site JoWi (publicité gratuite).
Image du fond de décor
Cette page retracera, étape par étape, la construction de ce réseau, en espérant que celà pourra servir à d'autres modélistes. J'y évoquerai aussi mes erreurs, pour éviter que d'autres fassent les mêmes !

Comme on peut le voir, nous avons affaire à une structure en caissons.
Avantage : on peut fabriquer son réseau partie par partie, et ensuite assembler les éléments à l'aide de vis papillon.
Inconvénient : les bruits de roulement sont amplifiés par cette caisse de résonance.
Pour gagner de la place, l'une des boucles passe dans la pièce d'à côté (la chaufferie) car je tenais à un réseau bouclé, même s'il est plus réaliste d'avoir un "point to point" (terminus à terminus).

Le soubassement des voies est constitué de Dépron (matériau d'isolation) collé à l'aide d'adhésif double-face. J'avais opté pour du 3 mm d'épaisseur, c'est une erreur. Il vaut mieux prendre du 6 mm : l'isolation phonique n'en est que meilleure.

Les voies de service (au trafic moins soutenu) sont retravaillées, de manière à ce que l'espacement des traverses soit plus grand et celles-ci plus négligées.

Du contreplaqué de 3 mm est installé pour recevoir le décor de fond. J'avais pensé, dans un premier temps, à un papier peint uniforme. Le résultat ne m'a guère convaincu, et après de très longues recherches (voir plus haut) j'ai opté pour un poster photographique. On aperçoit en haut l'extrémité du système d'éclairage. J'y reviendrai plus loin.

Le relief montagneux est constitué de couples, recouverts de grillage type "garde-manger". Du très classique !

Une route est également prévue, avec un mur de soutènement.

Le fond en contreplaqué est recouvert de Dépron 6 mm avec de la colle spécifique (à l'exclusion de toute autre!). Il accueillera le poster photographique. Ainsi, la surface est parfaitement lisse et le poster à l'abri de l'humidité.

Un dévidoir a été bricolé pour recevoir le poster, lequel est fixé avec de l'adhésif double-face spécial photo. Phase délicate : il ne faut pas partir en biais.

Ça prend forme ! Des reflets disgracieux sont presque inévitables : je vais devoir mettre un abat-jour derrière les lampes pour les atténuer.

Comme on peut le voir une sorte de caisson sert de cadre à l'éclairage du réseau, constitué de banales lampes à incandescence, mais de différentes couleurs.

A l'aide de trois potentiomètres, on peut régler une prédominance de blanc (lumière du jour), de bleu (nuit) ou de rouge (soir). Très joli !
Je vous ferai de belles photos quand le décor sera fini, çàd à la retraite...

Il y a deux TCO (Tableau de Commande Optique) : un pour la gare principale (photo de gauche) et un autre pour la gare terminus située en dehors de la partie décorée (photo de droite). Elle sert de dépôt pour les machines (plaque tournante) et de mise en place des convois (voies de triage).Les changements de couleurs correspondent aux différentes alimentations.

Les interstices inévitables sont comblés avec du matériau d'isolation style polystyrène. Ce dernier est très pratique pour les petits volumes car il se travaille très facilement au couteau. Pour la fixation une colle mastic est idéale (photo de gauche).
Hum! Il va falloir que je change la teinte des sapins en 3D pour qu'ils se confondent mieux avec ceux d'arrière-plan... (photo de droite)

Le polystyrène est recouvert d'un enduit spécial à spatuler (marque Noch). Un conseil : préparez des petites quantités à la fois (pas plus d'1/4 du sachet) car il sèche très vite (photo de gauche). Les résidus non utilisés font, ma foi, un tas d'éboulis assez réaliste (photo de droite). Prochaine étape : la mise en couleur des rochers...

--> Voir sous forme de Diaporama

--> Hélas ! Un déménagement obligatoire m'a obligé à le démonter entièrement ! Mais un nouveau projet est à l'étude !


Accueil    Connexion / Déconnexion